Fritz William Michel est inéligible, selon Ensemble contre la corruption

Éclaboussé par plusieurs scandales de corruption, Fritz William Michel est indigne de la Primature, estime le regroupement Ensemble Contre la Corruption (ECC).

Selon ECC, le prétendant à la Primature est « depuis des années, à la tête d’une machine de corruption qui, au détriment de l’Etat, lui a permis de s’enrichir de manière illicite ». Aussi accuse-t-il Fritz William Michel de surfacturation, d’abus de fonction, de trafic d’influence, de délit d’initié et de prise illégale d’intérêts.

Pour arriver à cette conclusion, ECC a analysé des documents faisant état des présumés actes de corruption commis par le concerné. Ainsi, l’organisme dit constater que les cinq firmes liées à M. Michel fournissent souvent les mêmes services à un même ministère.

À titre indicatif, ECC indique que le 10 mars 2017, un chèque numéroté 1709FAG036 émis au nom de Caribean Products And Services accuse un montant de 34 millions 572 mille gourdes pour des travaux réalisés dans le Sud pour le Ministère de l’Agriculture. Un autre chèque numéroté 1709FAG037 a été émis le même jour, au nom de Haitian Foods pour un montant similaire, soit 34 millions 572 mille gourdes pour le même service fourni au MARNDR et au profit du même département.

Autre fait souligné par ECC. « Fish Equipment, une des firmes dans laquelle travaille l’épouse de Fritz William MICHEL a été payée pour fournir au MARNDR des caprins mâles et femelles, pour plusieurs millions de gourdes » indique l’organisme de lutte contre la corruption.

Il rapporte également que « Agrisol et Fish Equipment intervenaient dans le cadre d’activités réalisées par le gouvernement dans le Sud. De même, Haitian Food qui partage avec Caribean Products And Services le même comptable, a aussi été payée pour l’achat de caprins et de poulets ».

Fort de ces constats, Ensemble contre la Corruption estime que l’ULCC, l’UCREF ainsi que le Parquet de Port-au-Prince doivent se saisir de ces différents dossiers.

ECC estime également que la Cour supérieure des comptes doit se pencher sur le fonctionnement du Ministère de l’Économie et du Ministère de l’Agriculture, qui semble, selon lui, s’être entendu pour filer de nombreux contrats de marchés publics aux firmes de Fritz W. Michel.

Mais, en attendant les résultats de ces enquêtes, M. Michel ne peut en aucune façon occuper le poste de premier ministre, conclut ECC

Categories: Uncategorized

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.