Équateur: la principale organisation indigène rejette le dialogue avec le régime

En Équateur, les principales organisations indigènes ont rompu tous les ponts avec le gouvernement. En ce deuxième jour de grève générale indéfinie, leur agenda n’est plus seulement l’élimination des récentes mesures économiques, mais la chute du régime. La situation s’est brutalement tendue mercredi soir après l’intervention musclée de la police contre les indigènes.

Quatre mille indiens chauffés à blanc sont réunis depuis jeudi matin à l’intérieur de la Maison de la Culture. Ils y retiennent huit policiers dont une femme qu’ils souhaitent soumettre à la justice indigène.

Alors que cinq personnes ont officiellement trouvé la mort depuis le début des manifestations, le gazage mercredi soir par la police de locaux universitaires où les indiens se reposaient a mis le feu aux poudres, explique Jaime Vargas, président de la Confédération des nationalités indigènes de l’Équateur : « Nous sommes le peuple, bordel, pas des assassins. Voir mourir mes camarades est scandaleux. J’ai demandé au niveau national une radicalisation de notre lutte.

Advertisements

Categories: Uncategorized

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.